top of page

les cartons dans le triathlon

Dernière mise à jour : 26 mars 2023

Participer à une épreuve fédérale, c’est accepter d’être régi par le règlement de la Fédération Française de Triathlon (FFTri), pour le meilleur et pour le pire !

Le carton rouge signifie une élimination pure et simple de l'épreuve !

Toujours indispensables, parfois anecdotiques ou contestées, le triathlon a ses règles et celles-ci doivent être respectées, sinon gare à la "prison" ou à la disqualification.

Toujours indispensables, parfois anecdotiques ou contestées, le triathlon a ses règles et celles-ci doivent être respectées. Participer à un triathlon rattaché à la fédération, c’est accepter d’être régi par le règlement de la Fédération Française de Triathlon (licence obligatoire pour pouvoir participer au triathlon). Respecter les arbitres et leur rôle sur les compétitions est donc une obligation. Il faut garder en tête que malgré leur rôle parfois critiquable, ce sont des bénévoles qui sont indispensables au bon déroulement de l’épreuve. Sans eux, pas d'épreuve et donc pas de plaisir et de dépassement de soi !


Il existe 6 sanctions possibles lors d'une épreuve fédérale de triathlon.


L'avertissement verbal est la sanction la plus répandue dans les épreuves de triathlon et se traduit le plus souvent par un coup de sifflet donné par l'arbitre avec l’appellation du numéro du dossard et la motivation de l’avertissement. Il peut s’agir d’une ceinture porte-dossard mise à l’envers par exemple ou encore d'un casque pas/mal attaché (la jugulaire !!).


Corrige ce pour quoi l’arbitre t'a arrêté, reste courtois et souriant et tu pourras repartir aussitôt ! Logiquement cet avertissement n'a pas de conséquence pour toi pour la suite de l'épreuve.


Le carton jaune est infligé à un manquement à certaines règles que tu retrouveras dans le détail dans le règlement de la FFTri. Il correspond à un avertissement, cette fois ci répertorié par l'arbitre, et qui oblige le triathlète à se remettre en conformité. Le plus souvent il est signifié par un « stop & go » : l’arbitre annonce « stop » et présente la raison de la sanction. Puis il prononce « go » signifiant que l’athlète peut repartir quand ce dernier a rectifié le tir.

Un peu comme pour l'avertissement verbal, la faute peut être corrigée immédiatement.

Les règles sont très strictes dans ce sport et tu peux donc te voir infliger un carton jaune par l'arbitre pour une question de tenue vestimentaire, pour une mauvaise transition (tu déposes ta combinaison de natation en dehors de ton emplacement lors de la transition n°1), ou car tu as mal attaché ton casque de vélo (la jugulaire !!) dans le parc à vélo.


Comme pour l'avertissement verbal, tu pourras repartir si tu te remets en conformité.


Le carton bleu, n’existe lui que sur la partie vélo et sanctionne un non-respect de l’interdiction de drafting lorsque celui est interdit. L’arbitre vous l’annonce sur la moto pendant la partie cycliste et comme pour le carton jaune, comptabilise votre erreur. Depuis la saison 2020, cette pénalité (arrêt dans la zone de pénalité) s’effectue avant d’entrer dans le parc à vélo pour la T2. Avec un carton bleu c’est un arrêt en zone de pénalité / « penalty box » qui t'attend : entre 1 minute (distances XS et S) et 5 minutes (L à XL), sans pouvoir t’asseoir ni te ravitailler. Dis toi que tu as de la chance car pendant longtemps la pénalité pour ce type de carton consistait à courir une boucle de CAP en plus...


Si tu es sanctionné par 2 cartons bleus sur une épreuve de distance XS à M et par 3 cartons bleus sur une épreuve de distance L à XXL tu seras disqualifié automatiquement (sans avertissement ni information), ce qui fait que tu ne seras pas dans le classement final de l'épreuve.


Le carton rouge "disqualification" est caractérisé par une faute qui ne peux être corrigée et signifie une élimination pure et simple de l'épreuve. Les raisons principales sont les suivantes : transgression évidente (tricherie), refus de se conformer aux injonctions de l’arbitre et absence de dossard à l'arrivée. La plupart du temps l'arbitre intervient avec ce carton dans des cas de mise en danger (franchissement de ligne blanche à vélo, non-respect du code de la route) ou dans des cas de tricherie évidente. Si tu reçois un carton rouge pour disqualification tu devras rendre ton dossard et rentrer par tes propres moyens.


Le carton rouge "mise hors course" est utilisé lui lorsque tu es "hors course" en terme de temps et de lieu. C'est un carton rouge donc tu dois rendre ton dossard.


Tu peux également te faire disqualifier automatiquement, comme indiqué précédemment, si tu reçois plusieurs cartons bleus, mais également si tu ne respectes pas le nombre de tours (c'est logique, tricheur !) ou si tu ne respectes pas la durée de pénalité en "prison".


Afin d'éviter ce genre de désagrément n'oublie pas d'aller au briefing d'avant-course. Tu y retrouveras ainsi le rappel de ces règles (qui peuvent différer d'un triathlon à l'autre) et tu pourras éclaircir certains points avec les arbitres.


Le triathlon est un sport très cadré et très individuel. Tu es censé être autonome et toute aide externe est ainsi totalement interdite, au risque justement d'être sanctionné par l'arbitre. N'oublie pas que tu fais ça pour le plaisir et pour te dépasser et que ces règles sont les mêmes pour tout le monde ! A toi donc de les respecter !

45 vues0 commentaire
bottom of page