top of page

Comment éviter le coup de chaleur?

Dernière mise à jour : 7 sept. 2022

Le "coup de chaleur" est mortel une fois sur deux !

Parcourir un triathlon sous la chaleur fait grimper la température de ton corps. N'atteins jamais le point de non-retour : le "coup de chaleur" est mortel une fois sur deux !


En prévision d'une épreuve longue et baignée de soleil, il va donc falloir que tu t'entraines progressivement et périodiquement à la chaleur. Bois pendant l'exercice et surtout habitue ton tube digestif à travailler pour te réhydrater.


Pourquoi le coup de chaleur ?

Lorsque la déshydratation devient majeure, le volume sanguin diminue. Les organes nobles: le cerveau. le cœur, ne reçoivent plus suffisamment de sang. Mais le corps se donne une dernière chance, il cherche à les sauver...


Il tente ainsi d'y augmenter la circulation. Pour cela il ferme tous les vaisseaux menant à des zones moins essentielles... comme la peau ! Réflexe suicidaire! Le triathlète rouge et ruisselant devient blême et souvent il cesse de transpirer! Abandonnant tous ses mécanismes de régulation thermique. sa température corporelle s'élève irrémédiablement


Le fonctionnement des cellules est alors gravement perturbé! Le cerveau s'affole et engendre des troubles du comportement. Le muscle voit ses membranes céder, il abandonne alors dans la circulation ses particules de "myoglobine" qui s'engloutissent dans le rein pour l'obstruer. Le cœur lui même risque la "crampe" fatale !


Nos conseils pour éviter la surchauffe :

  • Le jour de la compétition, porte des vêtements clairs et moulants. L'eau imprégnant le tissu est en contact direct avec ta peau. Elle ne ruisselle pas, elle s'évapore en utilisant et en éliminant la chaleur de votre corps.

  • Porte une casquette blanche, elle évite l'action des rayons solaires sur ta belle chevelure ! Imprégnée d'eau, elle constitue un réservoir de fraîcheur.

  • Ne bois pas d'eau mais une boisson d'effort fortement diluée. Le sucre et les minéraux contenus favorisent l'absorption de l'eau et le travail musculaire. Bois le plus souvent possible, par petites quantités pour faciliter la mission de ton tube digestif et ainsi augmenter l'assimilation.

  • Asperge toi régulièrement ! L'eau glacée glissant sur ta peau brûlante te refroidit directement. Evaporée, elle est aussi efficace que la sueur : tu économies l'eau de ton corps!

Lorsque tu seras sur la ligne de départ de ton épreuve, il est possible que tu doivent faire face à des conditions favorables à la surchauffe (absence de vent, humidité, température élevée...), n'oublie donc pas d'anticiper le risque de coup de chaud en suivant nos conseils !

1 vue0 commentaire
bottom of page