top of page

Entraînement à Jeun : Le Carburant de la Performance en Endurance



L'entraînement à jeun est une stratégie qui gagne en popularité parmi les athlètes d'endurance. Si tu es un passionné de la course à pied ou du triathlon, tu as peut-être entendu parler de cette approche. Mais qu'est-ce que l'entraînement à jeun, et en quoi peut-il améliorer tes performances sportives ? On t'explique tout :


Qu'est-ce que l'entraînement à jeun ?


L'entraînement à jeun consiste à réaliser une séance d'entraînement sans avoir consommé de nourriture au préalable, généralement le matin. Cela signifie que tu te lances dans une sortie longue ou une séance d'entraînement intense sans avoir pris ton petit-déjeuner. L'objectif est de puiser dans les réserves de graisse de ton corps pour produire de l'énergie plutôt que de compter sur les glucides.


On te partage ici les avantages de l'entraînement à jeun en endurance :


  • Optimisation de l'utilisation des graisses : Lorsque tu t'entraînes à jeun, ton corps apprend à utiliser efficacement les graisses comme source d'énergie. Cela peut te permettre de préserver tes réserves de glucides pour les moments où tu en as le plus besoin, comme lors d'une compétition.

  • Amélioration de l'efficacité énergétique : L'entraînement à jeun peut t'aider à devenir un coureur ou triathlète plus efficient. En apprenant à brûler les graisses, tu réduis la dépendance aux gels énergétiques et aux boissons sportives, ce qui peut être un avantage lors de longues épreuves.

  • Gestion du poids corporel : L'entraînement à jeun peut aider à contrôler ton poids corporel en favorisant la perte de graisse tout en maintenant ta masse musculaire. Cependant, il est important de ne pas exagérer et de trouver un équilibre pour éviter une perte de performance.

  • Adaptation métabolique : L'entraînement à jeun peut améliorer la tolérance à l'effort sans apport calorique. Cela peut être bénéfique dans le cas de courses longues où l'apport de nourriture peut être limité.


Nos conseils pour l'entraînement à jeun :


  • Commence progressivement : Si tu es novice en matière d'entraînement à jeun, commence par des séances courtes et légères, puis augmente progressivement l'intensité et la durée. Assure-toi également d'être bien hydraté.

  • Écoute ton corps : L'entraînement à jeun ne convient pas à tout le monde. Si tu ressens des étourdissements, de la faiblesse ou une perte de concentration, il est peut-être préférable de manger un petit en-cas léger avant de t'entraîner.

  • N'oublie pas la récupération : Après une séance d'entraînement à jeun, veille à bien récupérer en consommant une source de protéines et de glucides dans l'heure qui suit.

  • Consulte un professionnel : Si tu as des préoccupations ou des conditions médicales, consulte un médecin ou un nutritionniste avant de t'engager dans l'entraînement à jeun.


Voici le protocole "traditionnel" que tu peux suivre pour ta première séance à jeun :


➜ Bois un grand verre d’eau plate dès le réveil ;

➜ Commence d'abord par 20 minutes d’effort, et augmente progressivement le volume ;

➜ Augmente très progressivement l’intensité sans dépasser 80% de ta FCmax ;

➜ Prévois un gel en cas d’hypoglycémie soudaine ;

➜ Bois un grand verre d’eau à l’issue de la séance ;

➜ Prend un petit déjeuner reconstituant à l’issue de ta séance



L'entraînement à jeun est une stratégie d'entraînement qui peut offrir plusieurs avantages aux athlètes d'endurance. Cependant, il n'est pas adapté à tout le monde, et il est essentiel de l'aborder avec prudence et de l'intégrer de manière progressive dans ton programme d'entraînement. Si tu décides de t'entraîner à jeun, il est important de rester à l'écoute de ton corps et de veiller à une récupération adéquate. En conclusion, l'entraînement à jeun peut être un outil précieux pour améliorer ta performance en endurance, mais il ne devrait pas être la seule stratégie que tu utilises.




126 vues0 commentaire

Comments


bottom of page