top of page

le run & BIKE, idéal durant l'intersaison !

Dernière mise à jour : 26 mars 2023

Run & bike : quand le choix n'est plus à faire !

Le Run & Bike est un sport qui se pratique entre amis lors d'un entrainement ou en compétition. Tu partages un vélo, de préférence un VTT ou un gravel (afin de pouvoir t'aventurer sur tout les terrains), avec un copain de taille comparable à la tienne. Alternativement, vous courrez et vous roulez, sur des portions relativement limitées (à définir entre vous, soit en km soit en temps) afin d'être le plus rapide possible sur la course à pied. A toi de tester ce que tu préfères à l'entrainement, entre changer souvent (500 mètres) pour pouvoir travailler le fractionné ou alors choisir des portions plus longues (1 à 2 km) pour travailler comme lors d'une séance au seuil. Lors d'une compétition, idéalement il faut changer très souvent pour permettre au coureur de maintenir une vitesse assez élevée.


Si tu te prépares pour un triathlon (avec une date au début du printemps) on te conseille lors de tes entrainements en Run & Bike de gérer l'intensité comme lors d'une course, avec une accélération sur la fin de la partie vélo et une accélération progressive sur la partie course à pied.

De nombreux aspects de cette pratique se révèlent particulièrement intéressants pour le triathlon :

  • En introduisant du cyclisme au sein de ton entrainement, tu prolonges aisément ta séance de course à pied;

  • Tu travailles l'endurance;

  • Tu travailles les transitions vélo/course à pied et tu viens ainsi préparer ton corps aux enchainements sur les deux disciplines.

  • Tu introduis le fartleck (tu peux sprinter pendant la partie course à pied et ensuite te reposer sur le vélo) dans ta préparation hivernale alors qu'habituellement ce sont des entrainements que l'on fait un peu moins en hiver .

Si tu te prépares pour un triathlon (avec une date au début du printemps) on te conseille lors de tes entrainements en Run & Bike de gérer l'intensité comme lors d'une course, avec une accélération sur la fin de la partie vélo et une accélération progressive sur la partie course à pied. L'intensité des transitions sera ainsi plus proche de celle des compétitions et tu gagneras en spécificité.


Pour éviter les chutes lors des transitions, on te conseille de t'entraîner un peu avant le jour de la course. La technique est que le cycliste prenne quelques mètres d’avance pour descendre soit du côté gauche ou droit. Celui qui était coureur n’aura qu’à monter du côté opposé. Au début, le passage se fera quasiment à l’arrêt et avec l’habitude vous pourrez le faire directement quand le vélo sera en marche pour perdre le moins de temps possible.


Grâce au Run & Bike tu concilies ainsi tous les critères d'un travail hivernal, réalisé dans le froid et orienté vers l'endurance. Tu rajoutes en plus un aspect ludique et technique en travaillant les transitions. N'hésite pas à essayer cet hiver !

74 vues0 commentaire

Comments


bottom of page